Bar restaurant Le Lieu Dit - 6, rue Sorbier 75020 Paris - 01 40 33 26 29 - contact@lelieudit.com

Accueil > Rencontres littéraires / débats > Débat : Privatisation des camps d’étrangers : un marché juteux ? Avec Claire (...)

Proposé par Observatoire de l’enfermement des étrangers

Débat : Privatisation des camps d’étrangers : un marché juteux ? Avec Claire Rodier, Lydie Arbogast, Nicolas Autheman,

Mardi 11 octobre à 19h00


Privatisation des camps d’étrangers : un marché juteux ?

(introduction)
Claire Rodier (OEE)

Lydie Arbogast,
membre du réseau Migreurop, pour lequel elle a réalisé une étude sur la privatisation de l’enfermement des étrangers (voir présentation ci-après *).

Nicolas Autheman
,
auteur-réalisateur indépendant spécialisé dans les documentaires culturels et de société. Il a écrit et réalisé une dizaine de films pour Arte et France 5. Il collabore par ailleurs à la production de films liés aux expositions pour la Cité de l’Architecture et le Musée d’Orsay, ainsi qu’au Monde Diplomatique. Il finalise en 2016 un documentaire intitulé A qui profitent les camps ? sur la privatisation des politiques migratoires (voir présentation ci-après **).

* Sous-traitance et privatisation de l’enfermement des étrangers. La détention des migrants dans l’Union européenne : un business florissant.
étude réalisée par Lydie Arbogast pour Migreurop avec le soutien de la Fondation Rosa Luxembourg (à paraître).

Les années 2000 – à la faveur notamment du contexte provoqué par les attentats du 11 septembre 2001 – ont vu se développer au sein de l’Union européenne un véritable « marché de la sécurité migratoire », fruit de la convergence des intérêts des dirigeants politiques européens qui cherchent à militariser les frontières et de ceux des principaux professionnels de la défense et de la sécurité. Au sein de ce marché, l’enfermement des populations migrantes occupe une place croissante. En présentant, à travers l’analyse des pratiques dans plusieurs pays européens, les diverses facettes de la privatisation de la détention des étrangers dans l’UE, cette étude décrypte les enjeux de cette « sous-traitance », tant du point de vue des conditions de vie et du traitement des personnes migrantes enfermées que sur le plan des conséquences symboliques et politiques de ces choix.

** A qui profitent les camps ?
documentaire écrit et réalisé par Nicolas Autheman en collaboration avec Michel Agier.

Produit la société de production Phares et Balises, ce documentaire de 70 minutes met à jour la place croissante des intérêts privés dans la mise en place des politiques migratoires contemporaines. De Calais et son camp de containers à l’accord UE-Turquie en passant par Dadaab au Kenya, Genève en Suisse ou les hotspots en Grèce, cette enquête internationale s’attarde sur la privatisation rampante et grandissante de la gestion des exilés aujourd’hui. Les intérêts grandissant que cette gestion génère ne finissent-ils pas par en dicter la politique ?


Ce site est propulsé avec SPIP par Petitefabrique.net - Mentions Légales